À la Saint-Valentin aussi,

100 hommes, femmes 

et enfants

sont violés… 

en Belgique.

Comme tous les jours. 

La violence sexuelle n’est JAMAIS la faute de la victime.
Brisez le silence.

#100PARJOUR

Même le jour de la Saint-Valentin, cent femmes, hommes et enfants sont violés en Belgique. C’est le cas tous les jours. Nous ne pouvons pas fermer les yeux devant cette terrible réalité. Rompre le silence et porter plainte, voilà le message de la campagne de sensibilisation que la secrétaire d’État à l’Égalité des chances, Elke Sleurs, lance à la veille de la Saint-Valentin.

 

« Réagir en force le jour de la Saint-Valentin, c’est l’aspiration de cette campagne », explique la secrétaire d’État Elke Sleurs. « Au milieu de toutes les publicités, articles et posts Facebook doux et romantiques, notre message saute aux yeux : le jour de la Saint-Valentin aussi, cent femmes, hommes et enfants sont violés en Belgique. Comme tous les jours. Notre objectif ? Inciter tout le monde à rompre le silence et à dénoncer toutes les formes de violence sexuelle. »

 

Pas d’image choquante pour transmettre ce message fort, mais une symbolique puissante en cette période toute rose de Saint-Valentin. C’est sur la demande d’Absoluut, qui a donné forme à la campagne, que Frieke Janssens a réalisé la photo de la campagne : une rose cassée. Cette rose cassée, elle symbolise toutes les victimes de violence sexuelle. Leur nombre peut atteindre la centaine par jour. Nous utilisons cette image dans toutes les expressions de notre campagne médiatique.

 

Dans le spot diffusé à la télévision et au cinéma, on voit une belle rose. D’abord, son propriétaire la chérit, mais, ensuite, il la coupe grossièrement, en arrache les branches et la casse. Ce spot remarquable sera diffusé du 8 au 14 février dans tous les cinémas du pays. Sur les réseaux sociaux, nous le laisserons un peu plus longtemps. Avec le hashtag #100parjour, nous voulons inciter tout un chacun à partager son indignation face à la violence sexuelle.

 

Et nous allons encore plus loin. Le jour même de la Saint-Valentin, le spot apparaîtra comme message d’utilité publique sur La Une, La Deux et la Eén. Le même jour, nous publierons des messages dans Metro. Sur la page d’accueil de violencessexuelles.be, les victimes et leurs famille ou amis trouveront de plus amples informations et la procédure de déclaration. Enfin, nous surprendrons également quelques couples avec un cadeau inattendu d’un vendeur nocturne de roses...

 

#100PARJOUR

Voir la version texte de la vidéo

On voit une belle rose. D'abord, son propriétaire la chérit, mais, ensuite, il la coupe grossièrement, en arrache les branches et la casse. La bande sonore du film est d'abord calme et classique. Ensuite apparaît une musique rapide et irrégulière. 

Brisez le silence

Voir la version texte de la vidéo

Un vendeur nocturne de roses ne vend pas de fleurs, plutôt qu’il les offre. Toutes les fleurs sont cassées et abîmées. Une petite carte est attachée à chaque fleur en disant : “À la Saint-Valentin aussi, 100 hommes, femmes et enfants sont violés en Belgique. Comme tous les jours.”